Antidépresseurs, anti-anxyolitiques, somnifères… ne sont jamais la solution (sauf cas graves)

Je viens de découvrir cette vidéo :

Fin 2003, j’avais 28 ans, j’ai sombré dans une dépression nerveuse intense. Mon médecin généraliste me prescrit alors des deroxat, des lyxansia et des somnifères. Je suis devenue un légume. J’ai fini par comprendre qu’il fallait arrêter ces trucs dégueulasses car ça me rappelait des gens autour de moi complètement accro à ces merdes.

Après des vacances seules en pleine nature en aout 2004, j’ai commencé à programmer la fin de ces médicaments qui me détruisaient trop le cerveau. Entre septembre et octobre, je diminue les doses progressivement.

En novembre 2004, j’entame la dernière étape, plus rien d’un coup : maux de tête, tête qui tourne, troubles de l’attention sont les crises de manque classiques en fin de prise depuis des mois. Au bout de 3 semaines je n’ai plus les effets secondaires.

Décembre 2004 : je suis enfin libérée de ces déchets sur ordonnance. Les problèmes auxquels je devais faire face étaient toujours là, certes, mais au moins j’avais la tête non intoxiquée avec ces produits chimiques génocidaires.

Durée de la prise totale : 11 mois. Je n’en ai plus jamais repris.

Dieu sait si depuis 2004, tellement de problèmes et de crises sont arrivés dans ma vie, mais je n’ai pas eu d’autres choix que d’y faire face, car personne n’allait régler mes problèmes à ma place…

Et c’est certainement pas avec tous ces médocs de merde que qui que ce soit puisse le faire.

Sans, ce sera mieux !